DES COÏNCIDENCES SIGNIFIANTES

Chacun d'entre nous remarque parfois des coïncidences, en général plutôt banales. Ainsi, vous pensez à un parent qui vous téléphone chaque semaine et il vous appelle à ce moment-là. Cependant, il arrive que des coïncidences, nommées par Jung "synchronicités", nous laissent une profonde impression, comme une sorte de clin d'oeil, de signe énigmatique. On dit alors qu'elles sont signifiantes, c'est-à-dire chargées de sens pour l'intéressé. Les synchronicités sont créées chez une personne de manière non causale dans certaines circonstances (états modifiés de conscience, bouleversements de sa vie familiale ou professionnelle, maladies graves, névroses, stress, solitude, présages heureux ou malheureux, etc.) par des archétypes de l'inconscient collectif, sorte de supraconscience cosmique ou "âme de l'univers".

Les archétypes

Situés à la lisière de l'esprit et de la matière, ces archétypes catalyseraient, c'est-à-dire créeraient par leur seule présence, la formation d'images primordiales, de processus psychiques et d'engrammes (traces dans les centres nerveux). Notre esprit projetterait une image intérieure inconsciente dans l'univers extérieur objectif, lequel comme un miroir nous renverrait un reflet de nos préoccupations sous forme d'un événement symboliquement similaire. La relation s'établirait ainsi par le sens et la ressemblance au lieu de cause à effet. Manifestations psychologiques de l'instinct, les archétypes sont innés et s'expriment sous forme de symboles. Ils sont à la fois des matrices d'images, d'idées, d'émotions et de sensations. Ils peuvent correspondre à des images primordiales, mythes, rêves de l'humanité, modèles de comportement instinctif, structures du psychisme, et également à des nombres ainsi qu'au Soi.
Un archétype n'est ni bon ni mauvais en soi. Il est neutre. Ce n'est qu'au cours de la confrontation avec le conscient qu'il revêt l'un de ces aspects. Les synchronicités peuvent donc être bénéfiques ou défavorables selon le comportement, les préoccupations, l'état d'esprit de la personne.
Réussite ou insuccès
Pour quelles raisons des gens connaissent en général le succès alors que d'autres, possédant une intelligence et des capacités comparables, échouent le plus souvent dans leurs entreprises ? De même comment expliquer les séries bonnes et mauvaises, c'est-à-dire que dans la vie d'un individu ou pendant une courte période tous les événements sont favorables (rencontre du grand amour, promotion dans son travail, gain important au loto...), ou alors tout va mal ( le même jour, il apprend que son conjoint le trompe, que ses enfants se droguent, qu'il est licencié, et il a en outre un accident d'automobile). Le biologiste Kammerer a tenté de démontrer que les choses et les événements de même nature ont tendance à se rassembler, formant ainsi des agrégats que les Anglo-Saxons appellent des "clusters". Egalement, des gens sont réputés exercer une influence bénéfique sur leur entourage, tandis que d'autres paraissent «porter la poisse» à leurs proches et amis. Dans toutes les circonstances de la vie, le fait d'avoir des pensées positives, de croire à sa chance ou au contraire d'être constamment pessimiste ou sceptique peut influencer le sens des événements.

Chance et malchance

La croyance en la chance doit être inconsciente pour que cette dernière soit au rendez-vous. Il faut éviter de croire à la prétendue loi de Murphy qui est celle des contretemps de la vie quotidienne, les choses ayant semble-t-il plutôt tendance à être chaotiques, à aller dans le mauvais sens. Chacun de nous peut en faire la constatation. C'est le cas de la tartine qui tombe toujours à terre du côté beurre. Autre exemple, lorsque vous allez régler vos achats dans un hypermarché. Si vous êtes pressé, vous choisissez alors par hasard une caisse où des personnes ont des produits non étiquetés ou comportant des codes barre illisibles, ou encore qui possèdent des cartes de crédit avec problèmes, ce qui occasionne une attente interminable.
Séries extraordinaires
Certaines personnes sont sujettes à d'extraordinaires séries d'accidents. Ainsi, Jean-François Daraud, coureur cycliste, est poursuivi par une malchance exceptionnelle. Il bat tous les records d'accidents, soit près de 35 avec 40 fractures ainsi que 3 comas et traumatismes crâniens, ce qui lui valut de passer 1.895 jours à l'hôpital (Les galères de Monsieur Scoumoune, Albin Michel, 1997). C'est le cas également de Bernard Achéciaux surnommé Monsieur Catastrophe (Editions TF 1, 1996).

Coïncidences familiales
Il existe aussi des coïncidences familiales. Mme Anne Ancelin-Schützenberger, psychanalyste freudienne, raconte ses expériences cliniques de psychothérapeute dans un ouvrage remarquable (Aïe mes aïeux, Epi/La Méridienne, 1993) . Elle explique žque nous sommes un maillon dans la chaîne des générations et que nous avons parfois curieusement à «payer les dettes» du passé de nos aïeux... L'auteur s'est livré à une étude approfondie de nombreux documents, en procédant à des enquêtes auprès de ses patients. Elle a constaté d'étonnantes coïncidences. Il existe également des syndromes d'anniversaire. Mme Anne Ancelin-Schützenberger cite le cas de Cendrine, une étudiante de l'université de Nice dont, 5 ascendants sont décédés le 12 mai. Devant se faire opérer à cette date, elle a demandé que l'opération soit reportée.

Le destin des jumeaux
On observe aussi d'étranges coïncidences dans la destinée des jumeaux, en raison sans doute de la forte empathie qui les relie. Quelques mots encore sur la malédiction génétique. Dans un article de France-Soir du 16/6/1969, le journaliste, Georges Sinclair signale les deux exemples suivants : Les Halloin, du village de Thérines près de Beauvais (Oise), sont tous morts écrasés par un tracteur à quelques centaines de mètres de leur domicile.
Dans la même région, un jeune homme, Bernard Goin a tenté de se suicider le 5 mai, comme l'avaient déjà fait son frère aîné et son oncle.
Un psychiatre autrichien disciple de Freud, Szondi, explique ce genre de malédiction par le rôle des gènes.
Nous préférons à cette explication mécaniste et biologique, celle des archétypes jungiens, moins désespérante et respectant sans doute un peu mieux le libre arbitre de l'homme qui n'est pas à notre avis un robot génétique. Il ne fait pas de doute que des gens et des familles sont marqués par le destin et victimes de séries noires, comme par exemple en Grande-Bretagne les Stuarts, en France les žRois mauditsÓ et plus récemment les Kennedy aux U.S.A. Rappelons le cas des mauvais sorts jetés par les sorciers qui ne seraient efficaces que si le destinataire est au courant et croit à la fois consciemment et inconsciemment à leurs effets.
Les cycles historiques
En Histoire, on notera les cycles de rétrosynchronicités marquées par des événements dramatiques, notamment entre Lincoln et Kennedy ainsi qu'entre Napoléon et Hitler.
On constate de temps en temps des accidents et des catastrophes de même nature qui se produisent pendant une courte période (accidents d'avions, de chasse, de ski, de passages à niveau, d'automobiles en Formule 1, incendies dans des tunnels au cours du 1er semestre 1999...).
Le 50e anniversaire de l'US Air Force en 1997 a été marqué par une étrange série d'accidents qui ont fait au total 16 morts en quelques jours.

La torpédo rouge
Curieusement des objets, en particulier les véhicules, sont aussi sujets à des séries surprenantes d'accidents, comme le cas de la célèbres torpédo rouge. L'Archiduc d'Autriche François-Ferdinand se trouvait dans cette voiture lorsqu'il fût assassiné à Sarajevo en 1914. Ses propriétaires successifs furent tous tués à la suite d'accidents, soit au total 16 victimes, la torpédo rouge ayant subi peu de dégâts à chaque fois.
Le train fou
On retiendra encore žle train de la série noireÓ : Dans la nuit du 24 au 25 août 1983 le train Amtrak Silver Meteor reliant Miami à New York, eut 4 accidents et accrochages à la suite : - 19h40 - à Savannah (Georgie) - femme tuée en haut d'un pont ; - 21h30 - Ridgeland (Caroline du Sud) - heurte un camion ; - 1 h 10 du matin - heurte un camion (21 blessés); - 2 h 37 - Kenly (Caroline du Nord) - heurte une voiture - Voyage arrêté et annulé.
Les objets maléfiques
Relevons enfin le cas des objets qui sont réputés maléfiques, dont voici un exemple: Un archéologue, ami de Claude Seignolle, a découvert une main gauche constituée de pierre obsidienne verte, dont les dernières phalanges sont toutes amputées. Cette sinistre main semble être un objet rituel maléfique suscitant un sentiment de répulsion chez beaucoup de gens. L'archéologue a conservé la main dans une vitrine. Un jour, le fiancé de sa fille, pas du tout superstitieux, se met à la tripoter, ce que désapprouve son futur beau-père. Quelques temps après, le jeune homme, grand amateur de pêche, décide de jeter une grenade dans la rivière afin de la pirater. L'engin explose prématurément et lui arrache le bout des doigts de la main gauche. (Selon "Invitation au château de l'étrange" de Claude Seignolle - Maisonneuve et Larose 1996). La compréhension de la synchronicité dépasse notre entendement car les faits sont générés par un ordre acausal, contingent et créateur aux connotations métaphysiques, voire parfois mystiques, se situant ainsi en dehors de la méthodologie scientifique.
Séries numériques à présage
Les nombres sont de puissants archétypes de l'inconscient collectif, essentiels pour l'ordonnancement acausal de l'esprit et de la matière. Il peuvent apparaître comme des sortes de clignotants, de signes avant-coureurs annonciateurs d'événements heureux, ou au contraire soit fâcheux, soit entrainant des complications, si l'observateur les interprète comme tels. Ce fut mon cas avec des séries de 4 au début de mes expériences synchronistiques. En m'efforçant d'éviter toute tendance obsessionnelle, j'en ai néanmoins relevé des dizaines dont certaines ont été publiées dans mes deux premiers livres.
Exemples : J'ai subi ma première opération chirurgicale en 1988. L'intervention fut incomplète en raison de l'importance des hémorragies.
1) Avant mon hospitalisation, la veille d'un examen échographique qui fut défavorable, tout en consultant un livre de médecine, je regarde à la TV le tirage du TAC au TAC dont le numéro gagnant est 444499, la speakrine se demandant s'il ne va sortir que des 4.
2) Pendant mon séjour à l'hôpital, j'ai reçu un avis de règlement de ma mutuelle s'élevant à F 744,44.
3) Après ma sortie de l'hôpital, vu les circonstances, le chirurgien m'a indiqué son n° de téléphone en cas de besoin, soit 4X 44 4X 44.
Dans mes livres Énigmatiques coïncidences et unité du monde et ABC des coïncidences mystérieuses, j'ai relaté une partie d'autres synchronicités bizarres liées à cette intervention chirurgicale, notamment une étrange rencontre à l'hôpital Necker.


Accueil Science et Magie         Sommaire         Pour en savoir plus