Vertus et pouvoir des plantes

PLANTES MÉDICINALES

Les plantes qui guérissent

L'être humain vit en harmonie et symbiose avec le monde végétal. Sans les plantes, la terre serait un vaste désert invivable.

Depuis des temps immémoriaux, l'homme apprit à cueillir, à choisir les plantes qui convenaient à ses besoins, tant pour sa nourriture que pour se protéger, pour se soigner, pour agir sur lui-même et sur les autres.
Cette connaissance des végétaux devint un savoir transmis de génération en génération, de père en fils, de mère à fille, de maître à élève, de prêtre à novice, de sage à initié.
Avant d'apprendre à fondre les métaux, l'homme s'arme de bâtons et de massues, de saga´es et de lances, d'arcs et de flèches. Il sait choisir le bois de chacune de ses armes pour ses propriétés de dureté ou de souplesse, de densité ou de légèreté. Ce sont aussi les plantes qui lui fournissent le poison qui foudroie à distance ses proies ou ses ennemis. Les plantes encore qui lui procurent la joie, l'ivresse ou l'oubli. Les plantes qui le dotent de pouvoirs étranges et redoutables.
Notre orgueilleuse civilisation moderne, avec son magnifique arsenal de technologie opératoire, refoula peu à peu ce savoir ancestral empirique dans les oubliettes de l'histoire, au profit des sciences dites exactes, de produits de synthèse, de la mécanique, de l'électronique et de la chimie.
Aujourd'hui, des savants redécouvrent avec étonnement que la plupart des énergies, des forces, des médicaments qu'ils croyaient avoir inventés, préexistaient dans la nature. Que le règne végétal, le règne animal ou l'homme primitif avaient la connaissance innée de ces choses-là!
Le magnétisme, l'effet phéromone, la sympathie, la télépathie, la télékinésie, la clairvoyance etc., font appel à des énergies connues et utilisées de tous temps.
En expérimentant des recettes anciennes que l'on attribuait jusqu'ici au monde farfelu des bonimenteurs de foire et des charlatans, ou à celui plus trouble du folklore de la magie et de la sorcellerie, des chercheurs ont découvert avec stupeur que ça marchait... même si l'on ne pouvait pas toujours expliquer comment cela fonctionnait.
Ainsi nous constatons que la fleur de certaines cactées (notamment l'Opuntia ou Nopal) transforme un perpétuel anxieux en un battant sûr de lui et conquérant ; qu'il existe des parfums naturels capables d'attirer irrésistiblement l'être dont l'on convoite l'affection ou l'amour ; qu'il y a des essences qui repoussent, tiennent à distance, chassent une personne non désirée ; que des racines rendent toute sa vigueur sexuelle au vieillard ; qu'il est des plantes-médecins, des plantes vénéneuses, des plantes magiques, des plantes de pouvoir...
Depuis la nuit des temps, à travers toutes les civilisations, l'homme attribua des vertus magiques à certains arbres, à certaines fleurs ou à certaines plantes, souvent parfaitement innocentes. Ces végétaux font partie d'une panoplie fétichiste très hiérarchisée, qui va du simple trèfle à quatre feuilles porte-chance, à la plante de pouvoir, vénéneuse ou non, qui, "chargée d'un voult" sera capable de rendre malade ou de donner la mort. Il est des plantes qui, en cataplasme, décoction, essence ou liqueur, guérissent miraculeusement (aloès, papaye) ; il est des plantes messagères, dont le dessin, la photo, le bouquet sont un signe, un message secret pour celui qui les reçoit (violette, pensée, muguet) ; il est des plantes qui protègent contre les maladies, les maléfices, les agressions naturelles ou surnaturelles.


Le pouvoir des plantes
Certaines attisent le désir, provoquent l'amour, attirent la chance ou portent la poisse. Il est des plantes qui embellissent, d'autres qui rendent fous. Difficile de distinguer, entre les centaines de milliers de végétaux qui nous entourent, ceux qui sont un simple ornement de la nature, les porteurs de messages ou les plantes missionnaires. Certaines d'entre elles ont toutes ces propriétés à la fois.
Mais, si l'on étudie tout cela d'un peu plus près, on s'aperçoit très vite qu'aucune plante n'est anodine, nul arbre sans vertus, nulle fleur innocente.
Ne dit-on pas de quelqu'un qui a toutes les chances et vit dans le bonheur, qu'il "baigne dans le trèfle", que pour conjurer le mauvais sort il faut "toucher du bois" ? Mais nous sommes à un tournant. Si beaucoup de gens désirent sincèrement revenir à la nature, préfèrent manger et vivre sain, privilégient les produits naturels à tous les poisons chimiques, il leur est de plus en plus difficile de trouver des aliments non pollués par les engrais, les conservateurs et les pesticides. Alors, avant d'acheter, n'oublions pas que la plupart des légumes, des fruits et des plantes médicinales proposés dans le commerce proviennent de cultures industrielles, et ont perdu la plus grande partie de leurs qualités.
Les plantes que nous connaissons
Dans Science et Magie, nous ne parlerons que des plantes que nous connaissons et dont nous avons expérimenté les vertus et les pouvoirs. Mais le sujet est si vaste que notre étude ne fait que l'effleurer. Nous espérons ainsi donner à nos lecteurs le goût de la recherche, le désir d'approfondir, la volonté d'en savoir plus.

Haut de page        Accueil Science et Magie         Science & Magie N° 50